Qu’est-ce que le Kanban ?

tableau kanban en entreprise

tableau kanban en entreprise

Le kanban historique

Le Kanban est une méthode d’organisation de production assez simple mais efficace, inventée par Toyota au Japon lors de la croissance industrielle de l’après-guerre. Il s’agissait d’optimiser la fabrication et la gestion des stocks de pièces en fonction de leur consommation, par le biais d’un carton appelé « kanban » fixé aux palettes en zone de production : lorsqu’une palette était vide, le kanban retournait à un poste amont pour déclencher un nouvel approvisionnement. Cette approche « Just-in-Time » a trouvé une nouvelle application en programmation agile ainsi qu’en gestion de projet car elle permet de détecter rapidement les goulets d’étranglement.

Le fonctionnement de la méthode Kanban

Mais elle est surtout très facile à adopter : il vous suffit d’un tableau blanc, d’un marqueur et d’une série de colonnes, ainsi que d’un jeu de post-it.

En haut de chaque colonne figure le nombre maximum d’éléments qui peuvent y figurer, qui dépend des ressources allouées.

Une colonne peut également être subdivisée en deux parties : ce qui est à faire, et ce qui est fait. On peut aussi ajouter une troisième sous-colonne au milieu : ce qui est en train d’être traité. Enfin, des lignes de séparation verticales peuvent figurer sur le tableau pour indiquer différentes parties du projet.

Chaque post-it représente un élément bien précis et isolé. Lorsqu’une personne de l’équipe s’empare de l’élément pour le traiter, elle le déplace dans la colonne « en cours ». Une fois la tâche effectuée, elle la déplace de nouveau dans la colonne « terminé ». La tâche est donc alors prête pour l’étape suivante, représentée par la colonne suivante.

Dans une équipe de programmation comprenant designers de bases de données, programmeurs, programmeurs d’interface et testeurs, les colonnes peuvent porter le nom de chaque rôle. Une première colonne située à gauche du tableau correspond aux tâches entrantes, qui sont saisies au fur et à mesure que des opportunités se libèrent.

Lorsqu’une colonne est pleine de tâches à accomplir, les groupes de travail situés en amont peuvent cesser leur action et venir aider le groupe de travail pour alléger sa tâche, ou encore modifier certains éléments du processus. L’objectif c’est qu’aucun groupe de travail ou membre de l’équipe ne se retrouve en situation de tension, source de défauts et d’une accumulation de dysfonctionnements.

kanban-2

Autres exemples de kanban

Un processus de kanban ultra-simplifié pourrait s’appliquer aux caisses de supermarché, comme c’est le cas dans certains pays : tous les clients passent par une file d’attente unique. A la sortie de cette file d’attente, la personne en tête se trouve dirigée vers la caisse la plus proche. Cela permet de lisser le temps d’attente entre toutes les personnes, plutôt que d’avoir des queues devant chaque caisse avec des temps d’attente disparates.

Il est possible d’appliquer la méthode Kanban à n’importe quelle direction métier.  Dans une version complexe, on utilisera un grand tableau comme illustré par l’image qui figure en tête de cet article : cela peut paraître complexe, mais en réalité tous les workflows figurent sur le tableau !

Kanban vs. Scrum

D’autres méthodes font penser à la méthode Kanban, notamment en programmation. Citons particulièrement la méthode Scrum qui s’appuie également sur une organisation visuelle. Cependant, des différences importantes existent. Par exemple, dans la méthode Scrum la notion de temps est importante, et les tâches sont prioritisées d’une façon plus importante que dans le Kanban. Ce dernier ne propose pas de rôle aussi défini que ceux de Scrum (Project Owner, Scrum Master, membres).  Enfin, la méthode Scrum procède par périodes appelées « sprint » à la fin desquelles le tableau complet est effacé pour faire place à un nouveau sprint. Ce principe de table rase n’existe pas chez Kanban. Ajoutons que Kanban exige théoriquement un nombre maximum d’items par colonne, ce qui n’est pas le cas de Scrum.

Applications dans la vie personnelle

La méthode Kanban est extrêmement puissante malgré sa simplicité et peut s’appliquer à tous les domaines, des ressources humaines à la production, en passant par la stratégie et même la vie personnelle. Vous pouvez par exemple tracer un tableau Kanban avec des colonnes indiquant votre progrès, et pour différentes tâches (perdre du poids, apprendre une langue, préparer les vacances) vous avancez le post-it correspondant. C’est d’ailleurs un outil très apprécié par les enfants qui éprouvent du mal à faire leurs devoirs : le Kanban leur donne une méthode d’organisation très simple et très visuelle qui leur permet de se fixer des objectifs.

 

Author: Charles

Charles est le rédacteur en chef de Solution Gestion Projets. Spécialiste en ingéniérie sociale, c’est un geek qui aime tout ce qui touche à internet. Il a derrière lui un lourd passé de programmeur…

Share This Post On

Trackbacks/Pingbacks

  1. Odoo version 9 : bis repetita - solution-gestion-projets.fr - […] peut ensuite tracer un tableau façon Kanban et y faire figurer les tâches. La capture que nous vous montrons…

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *